Article mis en ligne le 30 juin 2019
Rubrique : La vie de l’association

Nous vous rappelons que vous êtes tous attendus le 5 juillet à 19 heures salle Altmann à Crécy-la-Chapelle pour fêter les 10 ans de votre association et entendre le président de l’association béninoise Aide Au Développement Rural, Guillaume Chogolou - le tout illustré de photos.


Article mis en ligne le 25 avril 2019
Rubrique : La vie de l’association
Le 23 avril 2019, Franck Riester, ministre de la Culture et soutien de « Amitié Brie-Bénin depuis ses débuts en 2009, très proche de Michel Houel initiateur de l’association, a remis l’insigne de chevalier dans l’Ordre National du Mérite à Brigitte Letissier pour ses actions dans le milieu associatif et particulièrement à « Amitié Brie Bénin ».

Article mis en ligne le 21 mars 2019
Rubrique : La vie de l’association

Assemblée Générale Ordinaire du vendredi 15 mars 2019 à 20 h 30 - Salle de Justice – Mairie de Crécy-la-Chapelle

1 - Rapport moral : réalisations (rapport AADR), actions et démarches, photos…, (vote),
2 - Rapport financier (vote), cotisation 2019 (vote)
3 - Projets
4 - Verre de l’amitié et appel des cotisations 2019

47 personnes étaient présentes ou représentées par un pouvoir et plusieurs autres s’étaient excusées dont Bernard Carouge, maire de Crécy-la-Chapelle …


Article mis en ligne le 1er mars 2019
Rubrique : La vie de l’association

L’assemblée Générale aura lieu vendredi 15 mars 2019 à 20h30, salle de justice, mairie de Crécy-la-Chapelle.

Venez nombreux découvrir :
- Le voyage au Bénin pendant les vacances de Noël
- La construction des 3 classes à l’école Houngo
- L’évolution des réalisations à la ferme de Tori : exploitation agricole : élevage de poules pondeuses, cultures maraîchères... et château d’eau
- Les projets 2019


Article mis en ligne le 13 janvier 2019
Rubrique : Visites sur site
Le conseil d’administration de l’association Amitié Brie Bénin vous souhaite une heureuse année 2019, riche de joies, dans la paix et avec la santé.

Un voyage au Bénin pendant les vacances de Noël a permis de visiter l’école et la ferme.


Article mis en ligne le 21 décembre 2018
Rubrique : Les actions de l’association
Le Marché de Noël de Crécy-la-Chapelle termine notre année 2018. Une très belle manifestation qui nous a permis d’accueillir de nombreux visiteurs. Ceux-ci ont apprécié les nouveautés venues du Bénin dont des bols, plats, plateaux en bois... nous avons terminé ce week-end avec 955 € et bénéficié d’échanges très riches avec les visiteurs intéressés par nos actions.

Merci aux organisateurs de cette belle fête, aux bénévoles de AC’Magic, de Amitié Brie Bénin, à la municipalité de Crécy-la-Chapelle pour leur aide et leur soutien indéfectible.

Grâce à eux, grâce aux fonds transmis par une association qui s’est dissoute, nous pouvons maintenant dire que la troisième classe de l’école Houngo à Tori-Avamé va être mise en chantier et la réalisation de l’élevage de poules pondeuses pourra rapidement être envisagée à la Ferme de Tori.
La ferme poursuit donc ses activités et les jeunes travaillent à de nouvelles productions...

A l’école, c’est une installation électrique qui sera bientôt étudiée dans le but de former le directeur à l’informatique... les projets s’enchaînent !

Pour 2019, en Brie, l’association ABB accueillera toutes les bonnes volontés, les aides... et toutes les suggestions !

Bien amicalement,

pour le bureau,

Brigitte Letissier
Présidente de l’Association Amitié Brie Bénin
Mairie - Place Michel Houel - 77580 Crécy-la-Chapelle


Article mis en ligne le 8 décembre 2018
Rubrique : Les actions de l’association
Nous serons présents au Marché de Noël de Crécy-la-Chapelle les 15 et 16 décembre. Nous proposerons un panel renouvelé d’objets de l’artisanat béninois pour des cadeaux utiles, décoratifs... Nous vous remercions de partager cette information tout autour de vous.

Des membres de l’association partent au Bénin en cette fin d’année et proposent d’apporter des fournitures à l’école (surtout stylos, crayons, crayons de couleurs, colle - neufs et sous emballage). N’hésitez pas à les apporter lors du Marché de Noël ou à prendre contact avec nous avant le 18 décembre (06 81 86 80 41).


Article mis en ligne le 11 novembre 2018
Rubrique : Les actions de l’association
Début 2018, l’association Amitié Brie Bénin a pu réaliser, grâce à vos dons et votre soutien, un bâtiment de deux classes à l’école Houngo de Tori-Avamé.
Une dernière salle est nécessaire pour que chaque niveau soit hébergé décemment, à l’abri du soleil, du vent et de la pluie. Les fondations ont été prévues et réalisées dans le prolongement de la construction. Pour édifier cette dernière salle, un budget de 8 400 € est nécessaire.
Les choristes, élèves des classes de Joëlle Balestier, se sont mobilisés depuis bientôt 2 ans pour ce projet. Ils vous offrent tout leur talent et leur enthousiasme au service d’un répertoire varié et joyeux, à l’occasion de leur audition : Le samedi 1er décembre à 20h30, à l’église Saint Georges de Crécy-la-Chapelle.

Article mis en ligne le 6 octobre 2018
Rubrique : Les actions de l’association
Un temps rêvé pour la Foire de la Saint Michel 2018, des visiteurs nombreux et bienveillants, des bénévoles actifs, le tout dans une ambiance joyeuse... et un bilan positif de 1026 €. Les lots étaient superbes grâce au soutien et à la générosité des commerçants créçois, des membres de Amitié Brie Bénin.

Cette somme sera destinée au démarrage d’un élevage de poules pondeuses, à la ferme de Tori en attendant de pouvoir réaliser la 3ème classe.


Article mis en ligne le 24 septembre 2018
Rubrique : Les actions de l’association
L’association Amitié Brie Bénin sera présente ce week-end à la traditionnelle Foire de la Saint-Michel de Crécy-la-Chapelle. N’hésitez pas à venir à notre rencontre. Comme chaque année de nombreux lots seront gagnés à notre tombola. Toutes les envelopeps sont gagnantes et il y a 2 tirages pour des gros lots.

Pour installer le stand vendredi après-midi, nous acceptons volontiers votre aide, si vous avez un peu de temps à nous consacrer.

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | 90 | Tout afficher






Tori, de Janvier à juillet
Depuis janvier 2011, voici ce qui s’est fait :
Pisciculture :
Deux bassins de 20 m sur 10 chacun ont été creusés ; nous y avons introduit des alevins mono sexes pour pouvoir mieux contrôler la croissance des poissons et éviter une reproduction « anarchique ». Ensuite, nous avons fait mettre des filets tout autour des bassins pour lutter contre les « prédateurs » (varans, serpents, grenouilles ou autres). Nous réfléchissons maintenant à fortifier les digues surtout par ce temps de pluie pour éviter que les eaux d’érosion ne permettent aux poissons de s’échapper vers la rivière avoisinante. Tous ces « travaux » ont été effectués entre février et mars et les alevins ont été introduits dans les bassins au mois de mai. Notre souhait est de pouvoir, dès que possible et si l’expérience de ces deux premiers bassins prend bien, creuser d’autres bassins sur tout le versant bas du terrain qui longe la rivière. A mon avis, il en faudra environ 4 ou 5 autres de mêmes dimensions que les deux premiers. Les premières ventes interviendront avant la fin de l’année.


Porcherie :
Dans ce domaine, les choses évoluent plutôt bien. Après la première truie qui a fait 11 porcins (dont 1 malheureusement est mort après qu’on l’ait castré), une deuxième truie en a fait 4 (elle a été paresseuse elle) et une troisième, une plus grosse paresseuse n’en a fait que trois… Cela fait du monde à nourrir et c’est vrai que ces bêtes mangent beaucoup. Mais elles croissent bien. Pour leur nourriture, nous continuons de leur acheter de la provende et en complément, nous leur donnons du manioc cultivé sur place, de la papaye verte et de l’herbe… Nous réfléchissons à d’autres solutions moins coûteuses pour les nourrir…
Mais ici, il y a vraiment urgence de procéder à une extension des « loges » pour éviter la « surpopulation » et permettre une croissance régulière et harmonieuse des porcins. Il nous faudra donc construire une nouvelle porcherie, attenante à celle qui existe déjà et semblable à elle mais plutôt située en face avec des couloirs d’accès reliant l’une à l’autre (1500 euros).
Les porcs sont de race Blanc-blanc et de race Blanc-noir. Ils ont 2 destinations possibles : ou vendus jeunes à des éleveurs qui souhaitent enrichir leur élevage avec ces races, ou, après engraissement, vendus sur pied à des restaurateurs ou particuliers qui s’occuperont de l’abattage. C’est le vétérinaire qui conseille le mode d’élevage.

A l’étable :
Au niveau des vaches, l’une d’entre elles qui portait a malheureusement mis bas prématurément en juin dernier et le veau n’a pas survécu. Inutile de vous dire que cela nous a fait très mal. Pauvre bête ! Cela n’arrive pas qu’aux femmes voyez-vous ! François et Maurice m’ont mis au courant il y a une semaine que deux autres vaches mis bas, chacune un veau. Et là, apparemment, ça va. Deo gratias ! Ils ont dû arranger un abri de fortune pour ces deux vaches-nourrices pour les protéger contre la pluie et le froid. L’urgence sera d’arranger l’enclos pour l’ensemble du troupeau. Le parc provisoirement réalisé ne tient plus en effet et les bêtes brisent régulièrement les bois pour en sortir et cela peut nous faire des ennuis avec les voisins car elles partent dans les champs d’autrui saccager les cultures. Le bouvier fait de son mieux pour être vigilant mais c’est trop difficile. Il nous faut donc envisager rapidement de construire un nouveau parc plus solide (750 euros).
L’idéal serait de parvenir à une vingtaine de vaches. Les veaux seraient élevés jusqu’à l’âge adulte pour la boucherie. Actuellement, le nombre de nourrices n’est pas suffisant pour assurer un revenu au bouvier. Les Peulh spécialistes de l’élevage bovin en Afrique vendent le lait frais et leurs épouses font du fromage vendu sur les marchés ou à la ferme. Un protocole sera établi avec le bouvier quand la production sera effective, fixant la part revenant à l’association et celle conservée par le vacher.
Actuellement, c’est Guillaume qui assure chaque mois un revenu au vacher, au porcher (qui s’occupe aussi des 2 bassins de pisciculture) et rémunère le vétérinaire, sur l’exploitation à temps partiel, soit au total 80 000 CFA (122 euros).

Entretien et culture
C’est la grande saison des pluies au pays. Ceci demande beaucoup de travaux de sarclage et d’entretien pour la propreté de la ferme. Nous sollicitons ponctuellement le travail des jeunes du village pour aider au nettoyage. Nous avons fait par ailleurs un peu de labour avec la mise en terre de quelques boutures de manioc, pour la nourriture des porcs.
Nous avons également planté quelques arbres fruitiers (manguiers, orangers, bananiers, mandariniers…) et de l’acacia. Il faudra en mettre d’autres en complément.

Guillaume Chogolou



pucePlan du site puceContact puceMentions légales puceEspace rédacteurs



2011-2019 © Association Brie Benin - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.48
Hébergeur : OVH
Audience