Les nouvelles de Tori
Les articles de cette rubrique

0 | 10 | 20

Bilan des activités à Tori : septembre – décembre 2012


Guillaume Chogoulou nous a fait parvenir un compte-rendu des événements de ces quatre derniers mois à la ferme de Tori. A l’étable, à la porcherie, du côté de la lapinerie, de la pisciculture, comme nous allons le voir les choses bougent, la ferme se développe de manière très positive y compris par une activité de maraichage.

Article mis en ligne le 19 décembre 2012
Ferme de Tori, juillet 2012


Guillaume Chogolou est arrivé en France avec les photos des dernières réalisations à la ferme :
-  L’enclos pour le troupeau
-  La paillote

Le troupeau bovin s’est agrandi : deux veaux sont nés en juin.
L’achat du terrain complémentaire (1 ha) est en bonne voie.

Article mis en ligne le 14 juillet 2012
Tori, mai 2012


A Tori, l’équipe béninoise fait avancer le projet : construction, pêche… et Guillaume nous a adressé le compte-rendu avec photos que nous vous joignons :
" Nous sommes heureux d’avoir reçu le virement de presque 6000 euros de notre association partenaire de France Amitié Brie-Bénin (ABB). Profonde reconnaissance et chaleureux merci ! Conformément à ce qui était déterminé et prévu, cette aide a permis de commencer un certain nombre de projets et de réaliser d’autres.
Nous avons acheté une motopompe HONDA de 2CV (voir photos) pour divers usages, notamment pour aider à tirer de l’eau pour la culture maraîchère. Elle aidera aussi, au besoin, à vider de l’eau des bassins de pisciculture.

Article mis en ligne le 27 mai 2012
Tori, novembre 2011


Sur le terrain le projet avance.
Guillaume Chogolou nous livre en détails les dernières nouvelles de la ferme.
Autant du côté de l’élevage (porcherie, étable, pisciculture) que de celui des cultures, la ferme de Tori monte en puissance, apportant ainsi sa pierre au développement local de ce petit coin d’Afrique.
Article mis en ligne le 9 novembre 2011
Tori, de Janvier à juillet


Depuis janvier 2011, voici ce qui s’est fait :
Pisciculture :
Deux bassins de 20 m sur 10 chacun ont été creusés ; nous y avons introduit des alevins mono sexes pour pouvoir mieux contrôler la croissance des poissons et éviter une reproduction « anarchique ». Ensuite, nous avons fait mettre des filets tout autour des bassins pour lutter contre les « prédateurs » (varans, serpents, grenouilles ou autres). Nous réfléchissons maintenant à fortifier les digues surtout par ce temps de pluie pour éviter que les eaux d’érosion ne permettent aux poissons de s’échapper vers la rivière avoisinante. Tous ces « travaux » ont été effectués entre février et mars et les alevins ont été introduits dans les bassins au mois de mai. Notre souhait est de pouvoir, dès que possible et si l’expérience de ces deux premiers bassins prend bien, creuser d’autres bassins sur tout le versant bas du terrain qui longe la rivière. A mon avis, il en faudra environ 4 ou 5 autres de mêmes dimensions que les deux premiers. Les premières ventes interviendront avant la fin de l’année.
Article mis en ligne le 22 août 2011

0 | 10 | 20



pucePlan du site puceContact puceMentions légales puceEspace rédacteurs



2011-2020 © Association Brie Benin - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.48
Hébergeur : OVH
Audience