Visite à la ferme de Tori, janvier 2015
Article mis en ligne le 2 février 2015
dernière modification le 16 février 2015
logo imprimer
Ils sont membres de l’association Amitié Brie Bénin, soutiennent la ferme à Tori (Bénin) ... mais souhaitaient connaître le contexte de cette réalisation. Alors, ils ont décidé de partir à la découverte, sur leurs fonds propres évidemment !
« 2 semaines partagées entre le Bénin et le Togo nous ont montré les contrastes de cette zone de l’Afrique partagées entre traditions ancrées, pauvreté et modernité, population démunie et entrepreneurs ambitieux pour leurs pays.

Nous avons ainsi visité les Palais Royaux d’Abomey édifiés aux 17, 18 et 19ème siècles, un orphelinat à Kpalimé - Togo- (au coeur d’une structure, le CAST, soutenue par l’association française Avenir Togo avec une antenne en Seine-et-Marne), une clinique très moderne à Lomé, la ferme modèle Songhaï, modèle de développement durable, à Porto-Novo (Bénin), rencontré le prince héritier du royaume de Togoville... des moments forts auxquels personne n’a été insensible !

A la ferme de Tori, nous avons été accueillis et guidés par les responsables de l’ « Association d’Action pour le Développement Rural » (AADR) qui gère la structure : Guillaume Chogolou, Maurice formateur en agriculture, Sylvain, Blaise le vétérinaire, François le mécanicien.

Le troupeau de 30 têtes dirigé par Amadou, le vacher peulh, est superbe.
Les lapins dont la viande est très appréciée là-bas fournissent une rentrée financière régulière, tout comme les poissons tilapias et poissons-chats très prisés. Ils sont soignés par Sylvain qui assure aussi les cultures et s’occupe des porcs. Ceux-ci sont au nombre de 3 : en effet, après la fièvre porcine et la perte du cheptel, c’est un peu à la fois que la porcherie est remise en fonction. Tout comme pour l’entrée à la lapinerie, nous devons passer par le pédiluve.

Des bananiers, anacardiers (donne la noix de cajou et un fruit sucré dont on fait de la confiture par exemple), palmiers à huile, papayers, manguiers, eucalyptus... ont été plantés.

Les enfants connaissent la paillote où la lampe donne la lumière le soir pour se réunir, travailler.

Le moulin fait vivre la famille du meunier et rend service aux femmes du village.

Les jeunes du voisinage sont embauchés de manière saisonnière pour les travaux de nettoyage, construction....

La visite au village voisin et à l’école nous ont confortés dans le projet de construction d’un château d’eau avec forage profond pour fournir de l’eau potable à la ferme et à la population environnante estimée à 1000 personnes.
Cette année, tous les efforts de l’association briarde seront à destination de cet équipement estimé à 18 000EUR.

A l’école locale aussi, nous avons apporté des fournitures scolaires achetées en ville et donné une aide à la scolarisation pour 3 enfants par un don. Il y a 3 classes en dur pour 6 niveaux de cours. Les parents ont aidé à la construction de bâtiments style hangar, mais les côtés sont ouverts et seules des palmes coupent du vent et de la pluie. Nous projetons d’aider au développement de cette école dans le futur.

Pour l’orphelinat de Kpalimé et celui de Soeur Flore au Bénin, nous avions apporté médicaments, vêtements, jeux... mais c’est nous qui avons reçu le plus avec les sourires d’enfants !

Nous avons été très heureux de retrouver le Père Guillaume Chogolou qui nous a accompagnés à la ferme et à divers moments, d’assister à la messe des enfants à Cotonou.

Et le bilan d’un tel voyage, si dépaysant : « nous avons été étonnés par la joie de vivre, l’accueil simple et chaleureux d’une population qui ne connaît pas notre confort », « nous avons rencontré des jeunes motivés », « les petits projets sont porteurs d’espoir particulièrement dans les domaines de l’agriculture et de l’éducation ».

Merci au Père Guillaume Chogolou tellement réactif et facilitateur de contacts, au Père Aimé Hounzandji qui nous a soutenus et accompagnés une partie du périple, à François Chogolou, guide discret au Bénin.
Merci à tous ceux qui participent à ce projet en adhérant à l’association, la soutenant financièrement, l’encourageant lors des manifestations auxquelles elle participe !

Brigitte Letissier

Présidente de l’association Amitié Brie Bénin

www.amitie-brie-benin.com

Association Amitié Brie Bénin

Siège : Mairie, 3 rue du Général Leclerc

77580 CRECY-LA-CHAPELLE

amitie.briebenin@gmail.com


L’accès à Tori

Une bananeraie

Cocotier et taro

Cultures maraîchères

Distribution de vêtements

Le moulin

Papayer

Papayers

Poissons chat

La porcherie

Puits et cultures

Régime de Bananes

Le troupeau

Lapinerie et manguier

Au village de Tori

Ecole Houngo à Tori

Ecole Houngo à Tori : 6 niveaux, 3 classes

Ecole Houngo à Tori avec le directeur

Ecole Houngo à Tori avec les élèves

Ecole Houngo à Tori : les fournitures

Le village de Tori

Ferme de Tori : un des 4 bassins de pisciculture

Ferme de Tori : à la ferme

Ferme de Tori : Amadou et les bovins

Ferme de Tori : lapinerie

Ferme de Tori : membres d’’AADR et ABB

CAST, au Togo

CAST : à l’’orphelinat

CAST : avec les enfants




pucePlan du site puceContact puceMentions légales puceEspace rédacteurs



2011-2018 © Association Brie Benin - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.48
Hébergeur : OVH
Audience