Compte-rendu de l’AG de mars 2020
Article mis en ligne le 17 juin 2020
logo imprimer
L’Assemblée Générale Ordinaire a eu lieu le vendredi 6 mars 2020 à 20 h 30, salle Altmann – Mairie de Crécy-la-Chapelle
56 personnes étaient présentes ou représentées par un pouvoir et plusieurs autres s’étaient excusées dont le Père Philippe Legrand, Valérie Potiez-Husson, conseillère départementale, Patricia Lemoine, députée... Bernard Carouge, maire de Crécy-la-Chapelle, est venu rencontrer les membres d’ABB en fin de soirée, après une réunion. Le Père Peterson, prêtre étudiant haïtien en résidence à Crécy-la-Chapelle, est venu soutenir l’association.

1 - Rapport moral ABB par la présidente : Année 2019 Amitié Brie Bénin :

-  61 membres adhérents (75 en 2018, 67 en 2017, 72 en 2016, 66 en 2015, 57 en 2014 et 37 en 2013).
-  Plus de 350 « sympathisants » (liste de diffusion)
-  5 réunions du Conseil d’administration
-  Réunion avec Guillaume Chogolou le 5 juillet où nous avons fêté les 10 ans de Amitié Brie Bénin et AADR et où, après une projection des photos de l’école et de la ferme, chacun a pu poser des questions au président béninois d’AADR
-  Participation
• À la Foire de la St Michel (enveloppes gagnantes : dons des sympathisants)
• Au marché de Noël (objets de l’artisanat béninois) de Crécy-la-Chapelle

-  Mise à jour du site internet www.amitie-brie-benin.com, toujours bénévolement par Jean-Michel Sagnes qui en assume de plus les frais.

-  Des membres du bureau, des membres de l’association, des sympathisants très investis pour l’organisation de toutes les manifestations

-  Subventions :
• La commune de Crécy-la-Chapelle a donné une subvention de 600€ pour 2019
• La commune de Villiers-sur-Morin a donné 100€
Grand merci pour ces subventions

-  La somme de 13 060 € a été adressée par ABB à AADR en 2019 pour financer et équiper la 3ème classe à l’école Houngo et pour la réalisation de l’élevage de poules pondeuses (bâtiment, accessoires, achat des poussins, nourriture et soins des 6 premiers mois).

Un grand merci

-  A tous ceux qui se sont investis dans les préparations, animations : Germaine, Jeannine, Mireille, Françoise, Sylvie, Christiane, Frédérique, Brigitte, Dominique …, Patrice, Marcel, Francis, Jacques, Michel, Jean-Michel, Alain, Claude, Marc...
-  A Marc Robert pour son aide logistique et son soutien financier lors de la Foire de la Saint Michel
-  A la commune de Crécy-la-Chapelle et l’association AC’Magic qui nous ont accueillis pour le Marché de Noël.
-  Au Père Aimé qui est au Bénin, mais nous éclairait sur différents visages de son pays et animait nos assemblées quand son emploi du temps le permettait.
-  Au Père Philippe Legrand qui ne manque pas de nous visiter et soutenir, au Père Peterson
-  Aux municipalités qui nous aident : Villiers-sur-Morin et Crécy-la-Chapelle pour les subventions qu’elles accordent à l’association
-  A tous les généreux donateurs, ceux qui offrent des lots pour la Foire de la St Michel : commerçants créçois, …, Abiba Gogan styliste béninoise qui, à deux reprises, a offert de superbes sacs de sa collection pour aider son pays.
-  Aux maires, à notre ministre de la Culture, à nos sénateurs et députés, à notre conseillère générale et notre conseillère régionale qui n’ont jamais manqué de s’intéresser à notre action, nous ont visités à chaque manifestation.
Ce rapport moral est accepté à l’unanimité.

2 - Bilan AADR (« Association d’Action pour le Développement Rural »)
Bilan financier de l’année 2019
I. RECETTES
A. Solde de l’exercice antérieur
1 032 998 F (1574.80 euros) = TOTAL 1

B. Subventions versées par ABB (Février 2019)
6587.35 euros (4 321 020 Fcfa) ------ complément pour la construction de la 3e salle de classe à l’école de Houngo
5126.35 euros (3 362 665 Fcfa) ------- Construction de poulailler
586.25 euros (384 555 Fcfa) --------- Aide de ABB pour salaire de François
Soit 12 300 euros soit 8 068 271 Fcfa = TOTAL 2

C. Don de Brigitte pour la réalisation de tables et bancs à Houngo
760 euros, soit 498 530 Fcfa = TOTAL 3

D. Vente de vaches, porcs, de poissons et de lapins (janvier – décembre 2019)
Bœufs et vaches (8), veaux (5) : 3 100 000 f
Porcs adultes (65) : 1 800 000 f
Poissons : 860 000 f
405 lapins : 1 350 000 f
Soit 7 110 000 F (10839.13 euros) = TOTAL 4

E. Vente des œufs (novembre – décembre 2019)
720 000 F (1097.63 euros) = TOTAL 5
F. Service d’eau :
350 000 F (533.57 euros) = TOTAL 6
G. Du moulin
275 000 F (tous frais défalqués), 419.23 euros = TOTAL 7
H. Du jardin
480 000 f (731.76 euros) = TOTAL 8

TOTAL DES RECETTES : Total 1 + Total 2 + Total 3 + Total 4 + Total 5 + Total 6 + Total 7 + Total 8 = 18 534 799 F (28 256.12 euros)

II. DEPENSES :
Charges (salaires, nourritures pour les animaux, soins, déplacements, travaux divers, etc)
DETAILS DES DEPENSES
- Construction d’une 3e salle de classe à l’école Houngo (Don de ABB) : 6587.35 euros (4 321 020 F)
- Tables et bancs pour meubler la salle de classe : 760 euros (498 530 F)
- Construction du poulailler + achat de 500 poussins + plus accessoires :5126.35 euros (3 362 665 Fcfa)
- Salaire de François (Mars – décembre 2019) : 50 000 F X 10 = 500 000 F
- Salaire de Amadou (janvier-décembre 2019) : 30 000 F x 12 = 360 000 F
- Salaire de Malraux (janvier-mai 2019) : 30 000 F x 12 = 150 000 F
- Salaire d’Aristide (juin – décembre 2019) : 30 000 F x 7 = 210 000 F
- Salaire de Justin : (janvier-décembre 2019) : 30 000 F x 12 = 360 000 F
- Salaire de Blaise : (janvier-décembre 2019) : 35 000 F x 12 = 420 000 F
- Salaire de Bienvenu (janvier-décembre 2019) : 30 000 F x 12 = 360 000 F
- Achat de 7 porcs (5 femelles et 2 mâles) : 650 000 F
- Nourriture pour les porcs (drèche, tourteau de palmiste, compléments alimentaires + transport) : 1 675 000 F
- Achat d’alevins + transport : 250 000 F
- Nourriture pour les poissons (provende) :375 000 F
- Achat de lapins : 185 000 F
- Nourriture pour les lapins (provende) : 685 000 F
- Provende pour les pondeuses (novembre – décembre 2019) : 690 000 F
- Maintenance de l’installation des plaques solaires + matériels : 160 000 F
- Produits vétérinaires pour les soins des bêtes (vaches, cochons, lapins, volailles et poissons) : 655 000 F
- Déplacements : 480 000 F
- Sarclages : 340 000 F
- Carburant : 450 000 F
- Equipements et matériels pour le jardinage, la porcherie et la lapinerie :450 000 F
- Achat de graines et de produits de traitement des plantes (jardin) : 280 000 F
- Maintenance et entretien de la pompe immergée pour le château d’eau : 100 000 F
- Réparation du moulin : 110 000 F
- Culture : manioc (boutures + semence), maïs pour les bêtes : 180 000 F
- Frais bancaires : 6000 F X 12 = 72 000 F

TOTAL DES DEPENSES = 18 329 215 (27 942,71 euros)

BALANCE : 18 534 799 F (28 256,12 euros) - 18 329 215 F (27 942,71 euros) = 205 584 F (313.41 euros).
Pour l’année 2019, nos comptes sont équilibrés en recettes et en dépenses. La marge bénéficiaire est de 205 584 F (313.41 euros). Nous avons démarré l’exercice avec un avoir de 1574.80 euros, mais les dépenses et charges sont nombreuses, surtout pour le lancement de l’élevage des pondeuses. Le retour sur investissement sera progressif.
Infiniment merci à notre association partenaire de la Brie, ABB, à tous ses adhérents et sympathisants, aux communes de Crécy et de Villiers, à tous nos amis de France pour la confiance renouvelée et l’accompagnement constant. Nous sommes heureux de pouvoir travailler ensemble à contribuer au bien-être des nôtres.
Pour l’AADR
Guillaume CHOGOLOU
AADR – rapport moral
Illustré par photos des réalisations à l’école et à la ferme

En 2019, nos activités se sont étendues encore à l’Ecole de Houngo. En effet, conformément à l’engagement pris d’accompagner cette école en la dotant d’un module de trois salles de classe, l’ABB a parfaitement tenu sa promesse. En 2018, lorsque le module a été réalisé avec la construction des deux premières salles de classe, il avait été déjà procédé à la fondation de la troisième classe. Cette année 2019 donc, l’ABB a envoyé l’enveloppe complémentaire nécessaire pour finaliser l’ouvrage. Ainsi, le module est complètement achevé avec trois nouvelles salles de classes à l’usage des écoliers. Inutile de dire la joie de ceux-ci, celle de leurs enseignants et de leurs parents. Notons aussi que, grâce à la générosité de la Présidente de ABB qui a fait un don personnel, nous avons pu équiper la troisième salle de classe de vingt-cinq (25) tables et bancs neufs, réalisés par un menuisier de la place.
Et puisque le bien est généralement contagieux, nous notons avec bonheur que ce don précieux des associations ABB et AADR à l’Ecole de Houngo a suscité et entraîné le réveil des autorités municipales de la commune de Tori qui ont, dans la foulée, fait construire, elles aussi, un autre module de trois salles de classe dans la même école. Aujourd’hui donc, il ne se pose plus de souci de salle de classe pour les écoliers et leurs maîtres, mais un autre, celui de manque d’instituteurs qualifiés. En effet, pour les six classes dans l’Ecole, il n’y a aujourd’hui que cinq enseignants qualifiés, y compris le directeur… Dès que possible et sitôt que l’Ecole disposera d’un nombre suffisant et requis d’enseignants, elle pourra envisager de créer un deuxième groupe.

En ce qui concerne la ferme de Tori à proprement parler, le bilan des activités en l’an 2019 est globalement positif. Nous avons continué à progresser sur le plan du renforcement des activités existantes sur l’exploitation et sur celui également de l’auto-suffisance financière. En effet, même si nous aurons encore et toujours besoin de l’aide des uns et des autres pour lancer de nouvelles activités sur la ferme et/ou pour renforcer celles déjà existantes, nous pouvons cependant nous féliciter aujourd’hui de nous auto suffire pour ce qui concerne la gestion des charges ordinaires de la ferme.

La nouvelle activité lancée en 2019 aura été l’élevage de poules pondeuses, élevage démarré en juin avec cinq cents poussins achetés depuis la Belgique. Ceci a nécessité la construction d’un poulailler et des accessoires ad hoc pour conduire avec succès cette entreprise. Dieu merci, l’activité a bien pris, grâce au savoir-faire et aux diligences de notre vétérinaire, Blaise, qui s’est passionné pour la suivre. Le défi était grand puisqu’il fallait tout faire pour qu’il n’y ait pas un fort taux de mortalité au niveau des sujets. Et puisque ce sont des poussins « étrangers » et qui ont voyagé, le pari n’était pas gagné d’avance…C’est Justin qui y est affecté et sous la supervision de François. Celui-ci perçoit, depuis le mois de mars 2019, un petit traitement de cinquante mille francs cfa (50 000 fcfa) pour l’aider pour ses déplacements réguliers sur la Ferme et le « dédommager » un tant soit peu pour tout le précieux temps qu’il y donne. Les poules ont été précoces et dès le mois de novembre ont commencé à pondre. Le nombre d’œufs a évolué progressivement au fil du temps pour atteindre environ treize plateaux par jour, soit environ quatre cents œufs. Nous vendons une partie sur place à Tori et le reste à Cotonou. Pour l’écoulement, le marché existe qui est d’ailleurs très demandeur. La demande est très forte, de sorte que nous projetons d’agrandir le secteur en lançant, dès que possible, un nouvel élevage de cinq cents autres poules. On assurera ainsi le renouvellement de cette activité, sans rupture et en maintenant le marché actuel.

Notre porcherie marche assez bien, sous la responsabilité d’Aristide qui a pris la suite de Malraux, parti de la ferme en juin 2019 pour manque de dynamisme et de professionnalisme. Nous avons vendu 65 porcs au cours de l’année. Après les ventes de fin d’année, nous avons dû acheter de nouvelles truies et mâles (une autre variété, plus grande) pour relancer la porcherie.

Pareillement au niveau de la lapinerie dont s’occupe aussi Aristide. Les lapines sont toujours aussi prolifiques. Presque tous les lapins ont été vendus à la faveur des fêtes de fin d’année et le secteur a été relancé en début d’année 2020.

En ce qui concerne la pisciculture, nous avons continué l’élevage des poissons-chats et des tilapias dans les quatre bassins. Deux pêches-ventes ont eu lieu en 2019, en mars et en octobre. C’est Justin qui s’en occupe.

A l’étable, nous avons une quarantaine de vaches avec beaucoup de veaux, après les ventes de l’année. Nous vendons surtout les vaches les plus âgées et les taureaux que nous ne souhaitons pas garder pour la reproduction. Nous avons signalé, l’année dernière une épidémie de parasites (la gale) dans le troupeau. Il y a du mieux, même si le mal n’est pas encore complètement éradiqué. Nous vendons les sujets qui en souffrent et dont le mal résiste au traitement du vétérinaire. Celui-ci pense qu’il nous faut construire un nouveau parc pour mieux protéger les bêtes. Après huit années de présence et de service sur la ferme, Amadou a souhaité rejoindre sa famille au Niger. Il a été remplacé par Ali, un jeune peulh, recommandé par le responsable de la corporation des peulhs dans le secteur. Ali a une compagne et ils sont parents d’une petite fille née en décembre dernier.

A la demande des bonnes dames des environs de la ferme qui apportent leurs céréales, Justin fait fonctionner le moulin. Il supervise aussi le service d’eau avec deux dames du village. Nous avons continué à fournir, grâce au château d’eau, de l’eau potable aux habitants de la ferme et à la population environnante. Puis le travail d’arrosage au jardin et de nettoyage du clapier et des loges de la porcherie se trouve facilité pour les ouvriers.
Enfin, Bienvenu s’occupe du maraîchage.

Par ailleurs, depuis le mois de Mars 2019, nous avons été obligés de réfléchir et de faire évoluer notre fonctionnement au niveau de la ferme pour nous conformer aux normes en vigueur. Comme association, en effet, nous n’avons pas le droit de commercialiser légalement nos produits. Avec l’aide des autorités en charge du ministère de l’agriculture, de l’élevage et de pêche, nous avons trouvé la formule alternative à mettre en place pour échapper aux ennuis éventuels. En l’occurrence, nous avons été conseillés de créer une coopérative à côté de l’association. Par ce biais, nous pourrons commercialiser nos produits sans risquer de nous retrouver en porte à faux avec la loi. Au fond, rien ne changera dans la relation de partenariat et de collaboration entre les deux associations AADR et ABB.

Les deux projets que nous souhaitons réaliser à court terme sont : l’extension du poulailler et la construction d’un nouvel enclos pour les vaches.

Pour l’AADR, Guillaume CHOGOLOU

Cotisation : Le bureau propose de maintenir le montant de la cotisation à 15€.

Le montant de la cotisation 2019, soit 15€, est approuvé à l’unanimité.

4 - Projets pour l’année 2020
Événements et manifestations prévus à ce jour
Réunion avec Guillaume Chogolou : date à fixer pour début juillet ou début septembre
Foire de la St Michel, les 28 et 29 septembre. Nous recherchons des gros lots… Nous avons reçu une proposition d’atelier de maquillage
Le marché de Noël : Crécy-la-Chapelle. N’hésitez pas à faire des suggestions sur les objets que nous pourrions rapporter du Bénin.
Un concert … Contact pris avec Joëlle Balestier… nous devons discuter plus longuement ultérieurement

Projets AADR
Pas d’enclos extérieur pour les poules, pour l’instant. Pour Blaise, le vétérinaire : « le nombre de poules au m2 a été calculé et si elles ont trop d’espace, elles dépensent trop d’énergie et la productivité baisse ! »
Pour les poules, extension et renouvellement après un an de ponte pour n’être pas en rupture de production des œufs (une poule pond efficacement un an !). Ainsi, un retour sur investissement est très progressif et se fera dans un futur proche. Devis : 6000 € (construction de poulailler, achat de poussins, alimentation, vétérinaire ...)
Cette extension se fera en plusieurs étapes. Le CA a décidé d’envoyer 1 800€ pour démarrer les travaux. Les membres du CA demanderont à AADR quelle sera sa participation à ce nouvel équipement – le but étant d’associer de plus en plus la ferme à son agrandissement, à ses évolutions. Peut-être nous entendrons-nous sur un pourcentage de participation d’AADR à l’avenir.
La vente des poules réformées donnera un fond de roulement pour garantir la pérennité de l’élevage.
Étable : il est nécessaire de reconstruire un enclos pour les vaches. Devis estimatif : 1 800 € -
Le CA a demandé à Francis Lamote (membre de ABB) de se mettre en contact avec Guillaume Chogolou pour échanger sur ce sujet qu’il connaît. A l’AG, les membres décident d’attendre un devis détaillé en ce qui concerne la participation ABB.
Un salaire pour François est octroyé et les membres du CA sont heureux que la ferme puisse dégager cette somme maintenant !
Le projet de logement d’accueil est en stand-by.

Les élèves d’HEC par le biais de leur association « Action pour le Bénin » avaient contacté Brigitte Letissier en septembre (grâce au site internet). Cette association agissait chaque année à Natitingou au nord du pays.

Le courrier de la présidente de cette association :

Septembre 2019 - Mesdames, Messieurs les membres de l’association Amitié Brie/Bénin,

Je représente l’association Action Pour le Bénin qui œuvre depuis plus de dix-huit ans à Natitingou au Nord du Bénin. Elle a eu l’occasion de réaliser des missions variées en faveur de l’éducation et du développement social. Ces dernières années, elle s’est notamment engagée dans deux missions principales qui sont l’alphabétisation auprès de femmes et de leurs enfants dans la prison civile de Natitingou, et la gestion de notre bibliothèque. Nous avons également organisé des activités pour les enfants et nous faisons du micro-crédit. Notre association est gérée au quotidien par des étudiants d’HEC Paris où elle a vu le jour.
Malheureusement, Action Pour le Bénin est dans l’obligation de mettre un terme aux missions qu’elle menait jusqu’à présent dans le Nord du Bénin pour des raisons de sécurité. Le gouvernement français ayant classé le Nord du Bénin parmi les zones à hauts risques pour les ressortissants français, Action Pour le Bénin n’est plus autorisée par notre école à partir en mission à Natitingou. Cette décision a été prise à la suite des incidents qui ont eu lieu dans le parc Pendjari le 1er mai 2019. Cette nouvelle nous affecte beaucoup car, après avoir développé nos activités pendant dix-huit ans dans la région de Natitingou, nous devons nous en retirer.
Nous cherchons désormais à relocaliser nos activités dans le Sud du Bénin où la situation est plus stable. Nous avons comme projet l’ouverture d’une nouvelle bibliothèque qui serait à la fois un lieu d’étude et de travail, mais également un espace social où l’on peut se retrouver. Nous vous contactons afin de savoir si vous auriez une idée d’un lieu, d’une ville, où nous pourrions nous implanter ou si vous auriez des contacts au Bénin qui seraient intéressés pour nous aider à démarrer notre projet. Par ailleurs, votre association œuvrant également pour l’éducation dans l’école Houngo de Tori, nous serions ravis de réaliser conjointement ce projet avec Amitié Brie/Bénin.
En vous remerciant par avance pour votre réponse, je vous prie de recevoir, Mesdames, Messieurs, mes plus sincères salutations.

Apolline Bouchard - Action Pour le Bénin

Un petit groupe de jeunes est allé au Bénin en janvier pour étudier les possibilités d’action :
Message d’Apolline Bouchard, présidente de l’association des élèves d’HEC « Action pour le Bénin » - (vendredi 7 février)

Bonjour Madame Letissier,
Je n’ai personnellement pas pu me rendre au Bénin en Janvier, mais mes collègues de l’association nous ont fait hier le compte rendu des projets qu’ils avaient repérés là-bas et que nous pourrions démarrer dès juin.
Tout d’abord, aider une bibliothèque déjà existante à se développer dans la ville de Ganvié
Ensuite, assister un projet de l’ambassade de France : école itinérante.
Également, reprendre une maison de la culture inoccupée
Enfin, construire une bibliothèque à Tori.
Voilà nous sommes depuis hier en phase de décision pour savoir quel projet sera retenu et qui s’en chargera.
Je vous informerai de nos avancées maintenant que les choses deviennent plus concrètes !
Très bonne semaine,
Apolline Bouchard
François, le frère de Guillaume Chogolou, se renseignait sur les possibilités de réutilisation et l’extension d’un local à Tori…

Voyage au Bénin – janvier 2021
Un voyage se profile et il se déroulera en janvier 2020, soit 3 ans après le dernier organisé pour les membres de ABB. On peut imaginer les dates suivantes : du 8 au 22 janvier environ. Ainsi nous serons à Cotonou pour une grande occasion : les 50 ans de Guillaume Chogolou – anniversaire qu’il veut marquer par une fête !

Merci beaucoup à Guillaume Chogolou qui visite souvent l’école et la ferme, qui soutient les enseignants, et à son frère, François qui passe beaucoup de temps sur place pour mener à bien ces réalisations.
Nous ne pouvons pas compter sur des subventions nationales ou régionales en 2019. Celle que nous avons sollicité auprès de la municipalité de Crécy la Chapelle a été votée au conseil municipal 5 février 2020…

Pour toutes ces manifestations, nous avons besoin de vous, de bénévoles ! Venez nous rejoindre et partager ces moments en toute convivialité…
5 - Élection du CA et du bureau

Le conseil d’administration qui est élu pour 2 ans doit être renouvelé en 2020 ainsi que le bureau élu par le CA à la suite. Le vote des membres présents ou représentés a désigné :

Michelle Beurrier
Patrice Chrétien (secrétaire adjoint)
Jeannine Godard (secrétaire)
Jacques Guillaumy (vice-président)
Mireille Huyghe
Christian Latieule (trésorier adjoint)
Brigitte Letissier (présidente)
Germaine Limmois (trésorière)
Alain Macquart
Françoise Vaczlavik
Jean-Michel Sagnes
Brigitte Calonne

L’Assemblée Générale est close à 22 h 15

6 - Verre de l’amitié et appel des cotisations 2019 !

43 adhérents sont aujourd’hui à jour de leur cotisation – Merci !




pucePlan du site puceContact puceMentions légales puceEspace rédacteurs



2011-2020 © Association Brie Benin - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.48
Hébergeur : OVH
Audience